Accueillir

Les femmes en grande errance, dont la vie se situe plus sur le mode de la survie, ne sont pas prêtes à passer directement dans les circuits traditionnels de l'insertion. Elles doivent d'abord quitter l'état de survie et trouver des espaces où progressivement se poser, le temps nécessaire, suivant les besoins de chacune.

Le Local des femmes a été inventé en 2004 avec les femmes en errance, dans cet entre-deux, hors de la rue et en amont de l’insertion, pour permettre à ces femmes, avec le temps, de rompre avec l’errance. C'est un accueil de jour.

 

 DSC9434bsmall

Le Local des femmes est un espace protégé qui prend en compte la personne dans sa globalité et qui redonne sa place à un corps particulièrement agressé, violenté, voire violé. Ce lieu leur offre plusieurs possibilités de se risquer au bien-être : la douche, le bain, une chambre avec de bons lits pour dormir en sécurité, les crèmes, le maquillage, les massages.

Ainsi, elles peuvent "poser leur corps de femme", s'abandonner et se sentir peu à peu en paix. Elles peuvent imaginer aller se doucher et prendre du temps pour elles. Elles peuvent se stabiliser en étant « bien dans leur peau ».

Ainsi, en s'accordant du bien-être, elles vont renouer avec leur corps, avec leur intimité, avec leur identité : changer le regard qu'elles ont sur elles-mêmes et retrouver confiance.

 

 DSC9487bsmall  DSC9461bsmall

 

A travers ces temps de pause au Local, elles ont l'opportunité de se reconnecter aux gestes de la vie ordinaire, tels que choisir ce que l’on veut manger, le préparer ensemble, manger sur une table, mettre la table, faire la vaisselle, « prendre des habitudes » lors de leur passage, etc. Des gestes simples et ordinaires mais qui ne vont pas de soi car l’errance les a mis à mal.

Tous ces petits riens de la vie ordinaire qu’elles retrouvent en ce lieu, l’écoute de son corps sont des premiers pas vers la réémergence du désir. Retrouver le désir, le partager avec d’autres, c’est à nouveau se sentir exister au milieu des autres.

 DSC9433bsmall

 

 DSC9499bsmall

Le "Local" est aussi un lieu repère, un premier point d'ancrage pour ces femmes, basé sur un accompagnement informel et souple et privilégiant la relation dans la durée.

Ces femmes sont « en mille morceaux » : c’est l’essence même de l’errance. Au Local, elles peuvent "raconter leurs cicatrices", "dire les ampoules aux pieds", parler de leurs maux. Elles se risquent à la rencontre, à la confrontation avec un monde autre que la rue et avec l’autre, l’autre parfois semblable, parfois différent.

Avec le temps, dans la construction d’un lien fragile, la parole se délie et la personne se rassemble et renoue avec son histoire. Des liens se créent, d’amitié, de solidarité. Des échanges ont lieu, permettant à ces femmes de ne plus être seules mais d’être accompagnées dans leur cheminement, sans jugement ni injonction, avec respect et honnêteté.

Avec notre soutien, certaines femmes s’engagent dans des démarches pour accéder aux soins, à un hébergement ou un logement, à une activité professionnelle, pour renouer un lien rompu. Ces démarches sont loin d’aller de soi au départ car elles impliquent une structure et un cadre que ces femmes n’ont plus, mais aussi car elles signifient peu à peu se risquer à rompre avec l’errance.

Ainsi, notre action consiste également à soutenir ces femmes à tenir, quand elles sont « sur le fil » et qu’elles peuvent basculer à nouveau. Garder son logement, continuer à se soigner, rester dans son hébergement… Tenir se révèle souvent le plus difficile (se retrouver « entre 4 murs » seule avec ses soucis, difficultés financières liées au logement telles que le surendettement, souffrance liée au placement des enfants, questions soulevées par le médical, notamment les traitements psychiatriques…).

 

Enfin, le Local est un lieu où ces femmes peuvent avoir une place et un rôle social.

A différents degrés et sous diverses formes, les femmes fréquentant le Local sont stimulées à participer et à s’impliquer, individuellement et collectivement : participation à la vie du Local (courses, repas, ménage, conseil de vie sociale), aux maraudes avec l’équipe salariée en binôme, aux actions de sensibilisation (projection du film, création d’un spectacle), aux réflexions concernant les nouveaux projets de l’association (recherche-action sur le lieu de vie avec hébergement).

Autant de manières d’avoir une place, une reconnaissance, une utilité au sein de l’association et plus largement de la société.

 DSC9504bsmall

Le Local des femmes est ouvert sans interruption, toute l’année.

Trois permanences d'accueil ont lieu les lundis (10.30-17.00), mercredis (8.30-12.00) et vendredis (13.30-17.00). 

Les animaux sont acceptés.



Photos  : Nadine Barbançon - www.nadinebrabançon.com

Femmes

Association

Nos Actions