Accompagner individuellement

Au Local des femmes comme dans les « aller-vers » de l'association, les femmes qui le désirent peuvent être accompagnées individuellement, y compris physiquement.

Les femmes qui sont en lien avec l’association ont rarement un objectif préétabli d’insertion, de sortir de la rue, d’accéder à leurs droits. D’ailleurs il n’est pas nécessaire d’être dans de telles démarches pour accéder à un accueil de jour, il n’y a pas d’engagement de départ.

Le rôle de l’association est d’accompagner la personne vers un changement possible, en s’appuyant sur le travail de prendre soin et de lien existant dans l’accueil quotidien et chaleureux au Local (voir la page accueillir). Cet accompagnement se fait sans injonction, c’est-à-dire à la demande de la personne, ou si elle l’accepte suite à une proposition de l’équipe. Nous partons de là où en est la personne, avec souplesse, en autorisant les allers-retours et les recommencements, en respectant le temps de chacune. Sans juger. Et sans abandonner la personne.

Le Local des femmes peut devenir un point d’ancrage, un point de stabilité dans les parcours fluctuants des personnes au gré des changements de services, de secteurs, de référents. Il devient parfois un lieu où l'on retrouve l'envie d'accéder à ses droits.

Les femmes peuvent ainsi engager des démarches pour accéder aux soins, à un hébergement ou un logement, à une activité professionnelle, à un accompagnement social, juridique, pour renouer un lien rompu. Elles peuvent aussi être soutenues pour tenir, quand elles sont « sur le fil » et qu’elles peuvent basculer à nouveau. Garder son logement, continuer à se soigner, rester dans son hébergement…

Le rôle et la mission de l’accueil de jour n’est pas de prendre en charge l’accompagnement social global des personnes, nous ne sommes pas référent social. Notre rôle est plutôt celui d’un « tiers facilitateur », l’accompagnement au Local est en partie un travail d’orientation, pour aller chercher les compétences spécifiques là où elles se trouvent, en travaillant en réseau et en partenariat. Ce travail de partenariat est central pour que les femmes accompagnées multiplient les lieux d’attaches et aient plus de points de repère. Cela leur permet de ne pas dépendre d’un seul lieu de référence où tout serait su, vu et fait, et au contraire d’avoir un droit de réserve, de retrait, un droit au secret. Elles sont alors plus libres d’explorer les facettes de leur identité à mettre en jeu selon les interlocuteurs, les rôles, les approches, au lieu de dépendre d’un seul interlocuteur qui deviendrait alors tout puissant. Cela va dans le sens de leur autonomie.

Ces accompagnements, à partir de notre place et de notre rôle d’accueil de jour, ont pour objectifs de :

  • Tendre des perches pour faire émerger un désir de se mettre en mouvement, une demande

  • Ouvrir des possibles, relier, orienter, faciliter, accompagner physiquement, rassurer, expliquer…

  • Faciliter l’accès aux droits et l’exercice de ces droits

  • Accompagner/orienter vers les services spécifiques compétents

  • Accompagner dans la durée, suivre en parallèle, pour contribuer à minimiser les ruptures dans les parcours

Parmi ces accompagnements, nombreux sont les accompagnements physiques. En effet, au-delà d’un suivi social classique, les personnes que nous accompagnons ont parfois besoin d’une présence et d’un accompagnement pour faire concrètement les choses, ou pour débloquer certaines situations. Nous intervenons alors en soutien des personnes et à leur demande, quand elles n’arrivent pas à faire les démarches seules, quand elles ont besoin d’un coup de pouce pour avancer, quand elles vont trop mal et s’isolent, quand des blocages institutionnels apparaissent. A leur demande, nous pouvons leur apporter ce soutien, ce « être avec » et ce « faire avec », que les assistantes sociales souvent ne font pas ou ne sont plus en mesure de faire.

Le Point précarité santé (PoPS) et le Service d'accompagnement au logement transitoire (SALTo) tiennent également des permanences au Local des femmes, respectivement deux fois et une fois par mois, pour favoriser l'accès aux soins ainsi qu'aux droits sociaux.


Femmes

Association

Nos Actions